• Joëlle

Stop !

Toute une vie marquée par la vitesse, le dépêche-toi !! pas encore terminé, mais qu’est-ce que tu fais de ton temps ?

Cette course infernale est partout, école, bureau, média, plus personne ne sait après quoi il coure ! et tout à coup tout s’arrête, pourquoi ? retard à l’allumage, juste une petite chose qu’on ne voit pas mais qui tout doucement nous amène à regarder le monde différem-ment.

On ne peut plus courir après son bus, son métro, plus de dépêche toi ou on va être en retard à l’école, au bureau. Stop

Ce retard sur nos activités, nos vies, notre travail, comment le gérer ?

Avec angoisse pour certains, crainte, surprise pour tous. Mais cet arrêt brutal nous pousse à la réflexion, nous oblige à regarder le monde autrement. Tout à coup la nature nous manque, cette nature que nous visitons si le weekend. Nous découvrons la lenteur, nous

apprenons à vivre différemment, même si cela est difficile parfois. Les balades limitées dans le temps, nous font découvrir le bien être des balades agrémentées de chants d’oiseaux bien contents de nous accompagner.

Le silence est partout, sauf dans la nature qui se réveille contente de se montrer telle quelle est : belle, calme et sereine.

La technologie qui nous envahissait, nous stressait nous sert maintenant à pratiquer le yoga, nous pousse à ralentir, à voir autrement, à faire autrement, à faire la part des choses entre

l’utile et l’inutile. Flâner ce n’est pas suspendre le temps mais s’en accommoder sans qu’il nous bouscule.

Nous découvrons la vie, nous regardons les gens, les choses autrement, nous prenons conscience de l’autre, de la stupidité de cette course infernale vers on ne sait même plus quoi !


L’occasion est là, la nature a pris du temps à se créer, prenons notre temps pour réfléchir, flâner, respirer, créer.


Cette histoire de retard à l’allumage a bouleversé des vies, espérons que le meilleur restera !!!!

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Pile à l'aurore

C’est un travail d’équipe, vous comprenez ça ? Si il y en a un qui manque, on ne peut pas commencer. Vous devez être là tous les matins, ensemble, à l’aurore. Non ce n’est pas à moi de vous dire l’heu

Baume au coeur

Quoi de plus réconfortant que le retour du printemps. Le merle chante à nouveau, les jacinthes embaument le jardin. La lumière se fait plus vive, la température plus douce. Mais cela, cela n’arrive qu

© 2016 Écrirensemble site officiel