• Martha Lavoue

Bon anniversaire

Ma chère fille,

Comme tu le sais bien la semaine prochaine c’est l’anniversaire de ton père. Et comme d’habitude, tu vas me demander « qu’est-ce que je peux bien lui offrir ?! ». Et comme toujours, je serai obligée de te répondre « Je ne sais pas, tu sais qu’il ne veut jamais de

cadeau ! ». Je n’ose même plus lui demander. Il va me répondre que « c’est un jour comme un autre, je ne veux rien ! Pas la peine de faire une fête, même pas la peine de faire un gâteau. On ne pourrait pas y mettre toutes les bougies maintenant, de toute façon ! ».

Il a décidément une dent contre les anniversaires – d’ailleurs, il ne comprend pas que l’on utilise le même mot, « anniversaire », à la fois pour célébrer une date de naissance ou pour une commémoration, de la mort de quelqu’un, de la fin d’une guerre… C’est vrai que ce n’est pas tout à fait la même chose. En anglais, il existe bien un mot spécifique, « birthday », pour une date de naissance, « anniversary » étant réservé pour marquer une date importante

pour tant d’autres raisons.

Mais ça ne change rien au problème. J’ai de la peine à te dire que la magnifique écharpe bleue en cashmere que tu lui as acheté l’année dernière est restée dans son emballage d’origine, cachée sous le lit pour pas que tu t’en aperçoives. Et le chouette blouson vert pomme mi-saison d’il y a 2 ans qui reste dans le placard. Par contre, tu as finalement eu raison l’année dernière de lui offrir une tablette, malgré le fait qu’il est aussi réfractaire à l’informatique qu’aux anniversaires. Bien qu’il ne s’en sert que pour suivre des courses

hippiques, son « dada » depuis toujours. Mais c’était un cadeau unique et difficile à suivre… peut-être que tu devrais lui acheter des choses utiles et incontournables : son shampooing préféré, un lot d’escargots de Bourgogne, de la crème pour son genou douloureux. De toute façon, je ferai un gâteau qu’il acceptera « pour te faire plaisir », et je m’arrangerai pour mettre toutes les bougies, avec une de plus pour porter bonheur. Il en faudra du souffle ! Heureusement qu’il a été vacciné contre le Covid !

Je suis sûre que, dans son for intérieur, il sera content, non pas d’avoir « attrapé » une année de plus mais parce que nous pensons à lui.

Je t’embrasse bien fort,

Ta mère persévérante (et qui acceptera de bonne grâce ton prochain cadeau !)

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Oscar

Le Verre Rouge

A cette époque là, un verre rouge (il y en avait peut-être eu d'autres mais ils avaient disparus au fil des années) trônait majestueusement dans la vitrine de la desserte, au milieu d'autres plus mode

Le tableau évolutif

Elle entra dans l'agence de voyages temporels et demanda un billet pour le XVI siècle. Plus personne n'entendit parler d'elle, mais un jour, dans un musée viennois, un visiteur crut voir un nouveau pe