• Laurence de La Chapelle

Cher Père Noël,

On m’a dit que le père Noël ne fait jamais de réveillon dans sa maison, car il rentre au mois de mai et que ce n’est plus de saison !

Moi qui ai parcouru terres et mers, qui ai connu père et mère, je vais te dire une chose, Père Noël, c’est depuis la montagne que je te vois le mieux, mais ce n’est pas dans les montagnes que je veux t’inviter à passer le Réveillon avec moi, après ton retour de livraison.

Tu te demandes pourquoi je t’invite ? Mais parce que tu ne m’as jamais oublié et que je veux partager mon jouet, cette année, avec toi. Je veux que l’on s’amuse ensemble ! Ce sera ma première demande de cadeau de Noël, un jouet que nous piloterons ensemble !

Alors pour t’avoir près de moi, je voudrais que tu m’apportes en cadeau, un traineau tiré par des loups blancs pour que nous puissions parcourir toutes les terres de l’Arctique, entre les

ours blancs et les renards des neiges.

Mon traineau pourra être aussi tiré par les oiseaux, et c’est pourquoi je voudrais que tu m’offres, en deuxième cadeau, un voyage dans les cieux. Je te laisse le choix entre les Bécasseaux à croupions blancs des Amériques, ou ceux de Sibérie à poitrine cendrée, entre les Bernaches nonnettes du Groenland, ou l’oie empereur. Choisis les oiseaux qui volent le plus haut car j’aimerai venir te chercher pour fêter le réveillon au mois de mai.

Je t’invite dans mon igloo. Tu dormiras sur des peaux de phoques et nous irons pêcher la morue, celle qui n’a qu’un poil sous la tête et qui se montrera bien jalouse de ta tignasse et de ta barbe ondulée.

Je te ferai un repas du jour de l’an comme tu n’en as jamais goûté : « le cru des grands pêcheurs ». C’est une marmite de capelans, de narval et de baleine. Je te ferai goûter aussi la spécialité du terroir : le bœuf musqué à la sauce hivernale.

Permets-moi de t’inviter Cher Père Noël, dans ma modeste demeure et de te remercier encore pour tous les colliers de rennes que tu m’as offerts. J’en ai recouvert nos tentes où nous fumons nos viandes.

Fais-moi signe pour me dire quand tu viens. Je le verrai dans les étoiles.

A bientôt.


Nicolas Hulot



5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Père Noël !

Cher Père Noël , Ma lettre va peut-être vous surprendre en cet hiver d'une année palindrome plus néfaste que sereine... J'ai longtemps cru en vous et mélangé dans mon esprit enfantin et naïf le petit

Sans titre

Pour mes jambes de bois un tournevis Pour mes ronds de bois un tournejambe Pour ma babillarde une réglisse Pour ma sale caboche un choriambe Pour ma mano un gant de crin Pour mes saltos un coton Pour

© 2016 Écrirensemble site officiel