top of page
  • Joëlle

Espoir

Mais ce soir non plus, je ne me sens pas en forme. J’ai même du mal à tourner mes phrases. Je parle moins bien. On respire mal et l’air est si lourd. Est-ce moi ou l’ambiance générale ? Depuis qu’elle est partie c’est la chute, tout se mélange, ma vie et le monde, ce monde bizarre où tout est chamboulé, les repères ou sont-ils ? Le monde est à refaire, ma vie aussi, par où commencer ?


Comprendre, mais quoi ? Dette femme adultère ? Que pouvais-je en attendre ? Je n’étais dans sa vie qu’un malentendu, un accident, comme cette maladie qui me détruit, qui m’étouffe ! Je peste, je n’étais qu’un étranger. Pas pour longtemps, je n’ai plus peur, je vais me battre et retrouver ma liberté, me reconstruire, reconstrui-re le monde, relever le front comme disait Stépan dans les justes de notre ami Camus Albert !

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Brèves de plage

Ce galet en forme de cœur, posé sur ma table, me ramène inlassablement sur la plage d’une ville balnéaire de Bretagne où j’ai passé quelques jours cet été. J’avais réservé une chambre, un peu par ha

Comments


bottom of page