• ...

Jacinthes en cyan

Hélène Courvoisier Cette fois, je suis allée le soir. Quand le jour quitte doucement la forêt. Il faisait encore chaud sur le trottoir. Dedans soudain frais, avec l’odeur des mousses et de la terre mêlée. Le ruisseau est un peu sec. Les absences me dissèquent. Les tourterelles coussinent tout là-haut, les mésanges ti-tuitent. La sitelle fouette. Les flûtes de la grive coursent celles des merles entre les troncs. Fauvette à tête noire, mâle, à 3 mètres, sur le lierre. A terre, bleues, les jacinthes. Tout bleu est revenu le matelas de notre printemps dernier. Plus loin, résonnent les troglodytes. Un, deux puis trois. Le soleil s’en va. Je dormirais bien là. Une heure, maximum. Consigne. A suivre.



5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Ephémère

« Mais le pire, est qu’ils soient des oubliés et qu’ils le sachent. Ceux qui les connaissaient les ont oubliés parce qu’ils pensent à autre chose et c’est bien compréhensible. Quant à ceux qui les aim

Ailes

© 2016 Écrirensemble site officiel