• ...

Je t’écris cette lettre par-delà le temps

de Martine Bluteau Ma très chère amie, Je t’écris cette lettre par-delà le temps, mais lorsqu’ on a une amie c’est pour la vie. Ce matin je me suis sentie bien, je crois que le virus m’a quittée. J’ai eu envie d’écouter de la musique. Spontanément, j’ai eu envie de toi. Pourtant, avant je ne t’aimais pas. Je veux dire quand j’étais plus jeune. Comme dans les amitiés fortes que j’ai connues dans ma vie, j’ai commencé avec toi, non par de la haine, mais par de l’agacement : trop prétentieuse, trop capricieuse, trop Diva ! Mais au fil du temps, je me suis laissée séduire, tu m’as captivée, ensorcelée. Comme beaucoup d’entre nous aujourd’hui, tu as connu des périodes de longs confinements. Petite fille, tu te sentais laide, grosse, mal-aimée, enfermée dans un corps, une vie que tu n’aimais pas. Femme célèbre, adulée par le monde entier, tu t’es confinée dans un amour qui te dévastait. Mais ta voix ! Ta voix ! A force de volonté et d’abnégation, tu t’es métamorphosée en une femme magnifique et tu as surmontée les obstacles qui se sont dressés sur ta route : la jalousie, la médisance, la dépression. Et ta voix, ta voix qui te porte, te soulève, t’emporte au-delà de tout. Si respirer c’est résister, tu es le symbole parfait de la résistance. Lorsque je t’écoute, ta voix ouvre en moi des portes insoupçonnées. Plus qu’une méditation, elle suspens le temps et me libère de moi-même. Dans les pires moments de maladie, de solitude, d’abandon, et dans ce temps suspendu du confinement, t’écouter me libère. Je sens montée en moi une force inébranlable et une joie immense qui me disent que rien n’ai jamais perdu. Avec toute ma gratitude.

Posts récents

Voir tout

Je t’écris du jardin...

d'Isabelle Vier Ma chérie, Je t’écris du jardin où il fait bon vivre. C’est la fin de l’après midi, il fait encore chaud. Ton chat se porte à ravir : pouvoir sortir jouer dehors, il est au paradis. Co

Je vous écris car...

de Joëlle Chère mademoiselle, je vous écris car mon ami m'a signalé vos difficultés. Habitant pas très loin de chez vous, je me permets de vous contacter. Je sais que pour payer vos études, vous étie

© 2016 Écrirensemble site officiel