• ...

Je vous écris de chez moi...

de Monique Derrien


Ma chère amie, Je vous écris de chez moi, je suis seule. J'ai placé mon bureau devant ma fenêtre que je laisse ouverte. J'entends le chant des oiseaux, l'air frais me caresse le visage, le vert tendre des feuilles couvre les branches. Le printemps s'est installé. Il est là. Même s'il nous est permis d'y goûter avec parcimonie, il porte en lui le renouveau. Ne peut-on penser qu'il en va de même avec ce que nous vivons actuellement ? Si nous sommes vigilants, ce passage peut nous mener vers plus d'écoute de l'autre, de ceux qui souffrent, de ceux qui sont isolés. Déjà c'est en place. A nous de le faire durer dans le temps. Soyez patiente et ne vous sentez pas prisonnière. Il existe une liberté tapie en chacun de nous. A nous de la découvrir et de la faire vivre. Nous prenons soin de vous. C'est parce que nous vous aimons que nous essayons de vous protéger, pour que nous vous gardions avec nous. Nous avons besoin de vous. Bien sûr, nous ne pouvons plus nous voir, nous toucher, nous embrasser mais vous êtes dans nos pensées, dans nos cœurs, là, tout près.

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Je vous écris assise au pied de mon pommier

de Fatima Jacques Très chère amie, Je vous écris assise au pied de mon pommier. Le dos adossé à son tronc, je hume l’odeur entêtante de ses bourgeons fleuris. Après trois semaines au lit, terrassée

Je t’écris cette lettre par-delà le temps

de Martine Bluteau Ma très chère amie, Je t’écris cette lettre par-delà le temps, mais lorsqu’ on a une amie c’est pour la vie. Ce matin je me suis sentie bien, je crois que le virus m’a quittée. J’a

Je t’écris du jardin...

d'Isabelle Vier Ma chérie, Je t’écris du jardin où il fait bon vivre. C’est la fin de l’après midi, il fait encore chaud. Ton chat se porte à ravir : pouvoir sortir jouer dehors, il est au paradis. Co