• ...

Je vous écris de la rue Cardinet

de Anne Ballner


Mon très Cher ami, Je vous écris de la rue Cardinet. Comme vous voyez, je n’ai pas quitté Paris. J’espère que vous êtes en bonne santé et que vous gardez bon moral dans cette période si difficile. Je pense très souvent à vous et nos conversations me manquent. Savez-vous que l’on me demande souvent de vos nouvelles dans l’immeuble ? Tout le monde garde un très bon souvenir de vous. Surtout les enfants. Ils adoraient quand le « papi du quatrième » leur racontait sa jeunesse. Toute vos aventures dans la Marine marchande les ont fait rêver. Peut-être l’un d’eux prendra la relève ? La vie dans l’immeuble s’organise bien. Nous nous rendons tous des services, pour les courses principalement. Nous laissons des petits mots dans l’ascenseur. En fin de compte, il est interdit de sortir de chez soi, mais cela nous a permis de faire connaissance. Comment se passe la vie dans votre résidence ? J’espère que vous avez la possibilité de peindre et dessiner, même si c’est différent sans les ateliers d’arts plastiques. Ils reviendront bientôt. Pouvez-vous voir les autres résidents ? Vivement que les chercheurs trouvent un vaccin et des remèdes ! Je vous promets que vous serez la première personne à qui je rendrai visite dès la fin du confinement. En attendant, je vous dis à très bientôt au téléphone. Cela m’a aussi fait très plaisir de vous écrire. Avec toute mon amitié, Raymond

Posts récents

Voir tout

Je t’écris du jardin...

d'Isabelle Vier Ma chérie, Je t’écris du jardin où il fait bon vivre. C’est la fin de l’après midi, il fait encore chaud. Ton chat se porte à ravir : pouvoir sortir jouer dehors, il est au paradis. Co

© 2016 Écrirensemble site officiel