• ...

jour 2 - Léthargie 1…

Mis à jour : mai 1

de ©Michaël Gonnet


Les pensées s'accumulent se resserrent se distendent, elles explosent s'éparpillent se dissoudent se refondent se mélangent, elles changent de couleurs de directions, dans tous les sens elles n'ont plus de sens. Il n'y a plus rien à dire, nous sommes ensuqués, paralysés. L'instant nous invite à nous laisser aspirer dans la douceur de nos couettes nos corps léger et sans scrupule, nous en avons rêvés… Plus rien à faire que de se vivre. Il y a bien longtemps que nous savons q'il faut bouger notre cul pour donner un sens à notre vie, ne pas se laisser faire et trouver quoi faire … Les questions se reposent et s'imposent, et maintenant que faire ? Nous y avons pensés durant tant d'années, en hésitant tous les jours à décider du meilleur choix. Tous les matins devant sa glace dire merde à son patron sans jamais oublier de le saluer en arrivant à l'usine, sans jamais oublier de lui dire oui, toujours d'abord le satisfaire en pensant qu'un jour nous ne franchirons plus jamais sa porte à 7h40. Les idées se bouscules dans l'étrangement du goulot de nos aspirations à vivre dans la lumière, et la panique les poussent alimenté par l'énergie du désir qui fait battre le cœur d'un corps mort de trouille quand lui vient la pulsion d'oser être …


Posts récents

Voir tout

jour 56 - Renaissance…

©Michaël Gonnet D'où vient l'inertie que l'on porte et qui fait de nos corps une masse lourde à lever le matin pour agir ? A l’intérieur de cette masse il y a une vie trépidante, pleine d'envie, une

© 2016 Écrirensemble site officiel