• ...

jour 23 - Débordée

Mis à jour : juin 18

de Ludivine Vauthier


Le soleil. Comme un don. De Dieu. Je me revois. Un matin d'été. Port de Catane. Étirements. Améliorer. Mon immunité. Esprit sain. Cœur sain. Corps sain. Trio gagnant. En ces temps. Troubles. Mais il faut. L'avouer. Bénis. Pour nous. Je m'exile. Là-haut. Dans les champs. Les arbres. En fleurs. Cerisiers. Délice. Pommiers. Chaleur sur chemin. Tu étais. Où. Là-haut. Appelé Marc. Tu sais. Le compositeur. Oui. Tu écouteras. Ses chansons. Et me rendra. Ta copie. Ton palmarès. Avec plaisir. Je tourne. Je vole. Tu ne travailles pas. Non. Je danse. Tiens. Si je me. Coupais les cheveux. Aide-moi. Juste les pointes. Le ciseau. Ne coupe pas. Droit. Attention. Regarde. Miel. Huile. Sucre. Gommage. C'est la maquilleuse. De mon mariage. Enfin notre. Oui tu étais. Là aussi. Tu sais. La grecque. Tiens. J'irai la voir. A notre retour. A la vie. Tu en veux. Non. Vas écrire. Je peins. Aide-moi. A déplacer. La table. Sur le côté. Question d'énergie. Tu soupires. Je ris. Je ne suis là pour personne. Je dis. Peur de. La page blanche. Ecrire. Le journal. Au jour. Le jour. Plus d'instantanéité. Alors écris-le. Chaque jour. Je suis déjà. Débordée. Alors là. Tu imagines. Tu ne. Sors pas. Je sors. De la douche. Attention. Au courant d'air. 25 degrés. Dehors. N'empêche que. Je connais. Mon corps. Déjà 18H00. Que. Le temps. Passe vite. Chérie. Tu as commencé. A écrire. A 16H30. Alors. Tu as raison. On marche. Oui. Ecoute les chansons. De Marc. Il a. Une belle voix. Oui. La première. Et la quatrième. Donc la dernière. Et la troisième. Quoi. Je me comprends. La fille. En premier. Et. Quel temps fait-il. En deuxième. Et toi. Celle-là. En premier. La Gare. En dernier. On fait. Le grand tour. Oui. A Paris. Interdiction. De courir. La journée. Matthieu me dit. Marie-Thérèse d'Autriche. Changement. Nouvelle actrice. Bien en chair. Étrange. Les autres acteurs. Sont les mêmes. Regarde. Seize enfants. Seize. Et puis. Impératrice. C'est du souci. Oui. 


Posts récents

Voir tout

jour 56 - Renaissance…

©Michaël Gonnet D'où vient l'inertie que l'on porte et qui fait de nos corps une masse lourde à lever le matin pour agir ? A l’intérieur de cette masse il y a une vie trépidante, pleine d'envie, une

© 2016 Écrirensemble site officiel