• ...

jour 32 - Chauve-souris

de Anne Ballner Quelle horreur, là, une chauve-souris accrochée à la gouttière, la tête en bas ! Je suis sortie admirer les étoiles. Elle me fixe de ses petits yeux rouges et globuleux dans l’obscurité, juste à côté de la Grande Ourse. Je n’ai pas mis mon masque. Je retiens mon souffle face à ce nid de virus. Je suis paralysée. Calmons-nous. Elle ne peut pas venir de Wuhan. Mais elle aurait pu être contaminée ici ! Stop, arrêtons la parano. Je rentre à la cuisine, bois un verre grand d’eau. « Les dents et au dodo » comme on dit aux enfants. Routine rassurante. Au matin, elle est encore là, à contre-jour du soleil levant. J’espérais qu’elle aurait regagné son nid. Approche prudente, masquée, examen attentif. Ce n’est pas une chauve-souris ! C’est un morceau de mousse accroché à la gouttière. Les mésanges l’auront oublié là en garnissant leur logis. Pauvres chauve-souris déjà impopulaires. Si tout le monde réagit comme moi, elles risquent de payer cher la réputation de leurs cousines chinoises. Sur internet, on trouve des nichoirs pour chauve-souris, aussi jolis que ceux des oiseaux. Il doit bien y avoir des amateurs. Cela ne me rassure qu’à moitié...



Posts récents

Voir tout

jour 56 - Renaissance…

©Michaël Gonnet D'où vient l'inertie que l'on porte et qui fait de nos corps une masse lourde à lever le matin pour agir ? A l’intérieur de cette masse il y a une vie trépidante, pleine d'envie, une

© 2016 Écrirensemble site officiel