• ...

Le jour d'après : Ils sont la solution

d'Anne Ballner Les furtifs sont parmi nous, circulant dans les angles morts avec une vitalité hors norme. On ne peut percevoir leur présence, ressentir leur énergie. Rien ne semble échapper à leur métamorphose, ils sont multiformes. Croire qu’ils ont disparu parce qu’on ne peut les localiser est une grande méprise. Accepter la réalité de leur présence sournoise est la première étape du combat pour la préservation de notre planète telle que nous la connaissions jusque-là. Vouloir nous accommoder de leur présence signe la fin de notre espèce. Analyser leur nature fondamentale et leur mode de métabolisme représente phase primordiale. Rares sont les scientifiques capables de cerner la globalité de ce phénomène jamais étudié. Et pour cette raison, je suis certain que la solution peut venir d’esprits purs et logiques. Si les enfants nourris de contes de fées et de jeux de rôles peuvent nous aider à résoudre ce problème majeur, n’oublions pas non plus qu’ils hériteront du monde qui résultera de ce combat. Exposons-leur la situation, elle sera probablement limpide pour eux. Loin des batailles entre mandarins et prix Nobel, ils seront peut-être capables de régler le sort des furtifs. Sinon, ils devront s’adapter à eux. Nous ne serons déjà plus là.

Posts récents

Voir tout

Le jour d'après

de Ludivine Vauthier Tu regardes dans les angles morts les êtres de son. Et qui sait ce que donnera la terre ? Qui sait ce que donneront les gens ? La femme bleue à l'inlassable oraison, le joufflu ch

© 2016 Écrirensemble site officiel