• Isabelle Vier

Le mensonge

« Franchement Joé, tu exagères ! Tu as vu comment tu l’as traité hier soir ? Ce n’est vraiment pas cool. Tu as pris la grosse tête !»

Joé se regarde dans le miroir. Il est beau, très beau. Sa peau est parfaite, ses yeux bruns en amande, son sourire énigmatique, ce si mystérieux sourire, celui qui fait craquer toutes les femmes, les hommes aussi. Sur son visage angélique plane une mélancolie. Quand on le voit comme ça on a envie de le prendre dans les bras, de le

protéger comme une petite chose fragile. Il suffit qu’il sourit en coin, l’œil rieur et toutes les filles fondent.

Il se dirige vers sa chambre, dans l’immense dressing se choisit la tenue du jour, élégante comme toujours. Aujourd’hui c’est pantalon à pince noir, pull col roulé écru, manteau long de grande marque, montre choisie avec soin parmi celles bien alignées dans leur tiroir.

Dans le salon, Sally l’attend en faisant les cents pas. « Bon sang Joé, Amélie a déjà appelé cinq fois. Ton planning est serré ce matin et la jeune actrice du shooting nous a fait faux bond, il va falloir improviser ! »

Joe s’installe dans le van et consulte le planning sur sa tablette.

« Bon sang ! J’ai dit que je ne voulais plus travailler avec Steeve Hair. Je me fiche pas mal qu’il soit le plus grand publiciste du moment, c’est surtout un escroc doublé d’un pervers. Je ne ferai pas cette pub ! »

Arrivé sur le site, Sally s’empresse d’ouvrir la porte latérale du van. Des dizaines de fans l’attendent, la plupart des jeunes filles habillées en pom-pom girls, brandissant des pancartes de « Joé, je t’aime ! », hurlant son nom, poussant des cris hystériques dès qu’il sort la tête. Sally ouvre la voie protégeant sa star. Aux portes du studio, une autre horde de journalistes l’accule. « Joe, parlez nous de votre prochain film Aucun mensonge ne peut vivre éternellement. Qu’est ce qui vous a tenté ? »

Joe s’enfonce dans la foule. La dernière phrase résonne à ses oreilles. Qu’est ce qui l’a tenté, c’est bien le mot. Le thème du film tout entier ? Un véritable challenge, une envie profonde de prouver le contraire. La vie même est un mensonge puisqu’elle a une fin. La voix de sa manager le sort de sa rêverie. Une respiration, il reprend une attitude normale, ne penser à rien, rester concentré. Ils arrivent sur le plateau. L’équipe est en ébullition mais à son arrivée tous s’alignent pour lui faire une raie d’honneur et le salue dans un silence révérencieux. On l’installe devant le fond blanc, sous les parapluies de lumières. Joé prend la pause, les appareils photos se mettent à crépiter de toutes parts. Il est magnifique sous les lumières. C’est dans cet immense simulacre qu’il se révèle tout entier. Dans son prochain film il va pouvoir encore dévoiler un autre pan de son être. Il sera Edouard, un homme romantique, un bel ami.

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Père Noël !

Cher Père Noël , Ma lettre va peut-être vous surprendre en cet hiver d'une année palindrome plus néfaste que sereine... J'ai longtemps cru en vous et mélangé dans mon esprit enfantin et naïf le petit

© 2016 Écrirensemble site officiel