• Danièle G

Le tableau évolutif

Mis à jour : mai 18

Elle entra dans l'agence de voyages temporels et demanda un billet pour le XVI siècle. Plus personne n'entendit parler d'elle, mais un jour, dans un musée viennois, un visiteur crut voir un nouveau personnage dans un tableau de Bruegel. C'était une jeune femme qui souriait...

IL était un admirateur de ce peintre et chaque jour de disponible le conduisait devant ce tableau. Il en connaissait parfaitement la composition : la place du village animée par de nombreux enfants ; c'était un jour de Carnaval peut-être et très peu d'adultes y apparaissaient, seul un homme à la fenêtre d'un des bâtiments qui cernaient la place et plus bas une femme jetant un seau d'eau sur

une bande de garnements qui se battaient. Mais ce qui attira l’œil de Martin, le visiteur, ce fut cette jeune femme à la fenêtre de la maison jaune clair. Il ne l'avait jamais remarquée ! Elle était habillée différemment, ses cheveux épars ne portaient pas de foulard et son radieux sourire attirait l'attention.

Elle semblait vraiment jouir de l'animation vibrante de la place avec tous ces enfants joyeux et intrépides : les uns poussant des cerceaux, les autres réunis autour d'une partie d'osselets lui semblait-il... Martin resta un long moment devant ce personnage nouveau, il en était sûr ! Cette femme semblait même le fixer avec attention. Bien sûr il savait que c'était un procédé de peinture, ces regards qui vous suivent dans vos déplacements mais là c'était différent. Elle n'existait pas auparavant. Se pourrait-il qu'elle ait voulu sortir du confinement imposé à nos époques tourmentées ? Rien ne surprenait vraiment Martin car il avait souvent confondu rêve et réalité. Ses parents le qualifiaient de rêveur mais lui Martin savait qu'il s'agissait d'un autre don. Il voyageait dans le temps fréquemment mais bien que ce tableau le subjugue, il n'aurait pas choisi le XVI siècle où la vie était bien plus difficile qu'ac-tuellement et ce ne sont pas ces jeux d'enfants qui témoignent de la dureté de ces vies paysannes. Même en période de guerre les enfants jouent…

Cependant, l'idée de cette jeune femme lui plut : c'était tout de même une idée alléchante à condition que ce voyage ne soit que temporaire... Il pourrait jouer le rôle d'un journaliste qui vient recueillir les impressions de cette souriante femme et qui sait, Martin pourrait lui plaire, elle avait l'air vraiment sympathique et détendue et cela arracherait Martin quelque temps à la morosité actuelle.

Et c'est ainsi qu'apparut quelques jours plus tard un autre person-nage dans le tableau : c'était un homme plutôt jeune, un bras passé sur l'épaule d'une jeune femme souriante et ce fut un visiteur attentif qui le remarqua !!!

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Oscar

Le Verre Rouge

A cette époque là, un verre rouge (il y en avait peut-être eu d'autres mais ils avaient disparus au fil des années) trônait majestueusement dans la vitrine de la desserte, au milieu d'autres plus mode

Et voilà que s'ouvre la fenêtre

Recroquevillé au fond du lit, hâve et décharné, le vieillard étouffait sous l’édredon qui l’ensevelissait. Entre deux respirations sifflantes, de grosses quintes de toux lui déchiraient la poitrine. P