• Nicole Kahan

Lettre à mon ange gardien

Chère Madame,

Je ne sais pas si cette lettre vous parviendra mais je tenais absolument à vous remercier pour le gage que vous avez donné à l’humanité en venant à mon secours, l’autre jour sur le périphérique.

Devant l’indifférence et même la rage de certains automobilistes, vous avez montré une empathie totale et sans borne à mon égard. Vous avez immédiatement perçu ma détresse.

Sans aucune hésitation, vous avez arrêté votre voiture juste derrière la mienne et vous avez bravé avec moi les insultes des conducteurs qui nous dépassaient. Ensemble, nous avons été témoin de l’égoïsme, de l’intolérance et de la stupidité des hommes, dont le machisme semble resurgir dans des proportions inégalables au volant d’un véhicule.

- Alors mes p’tites dames, on s’arrête pour prendre le thé ?

Certains avaient beaucoup moins d’humour, si dans ces circonstances, on peut appeler cela de l’humour, et nous lançaient des grossièretés immondes comme s’ils soupçonnaient que, ce ralentissement imprévu que nous leur imposions, était en réalité un complot de notre part.

Finalement lorsque les secours sont arrivés au bout d’un temps qui nous a semblé une éternité, nous nous sommes de nouveau fait hous-piller mais cette fois-ci par les dépanneurs.

- Il ne faut jamais rester près de votre véhicule en panne ! Vous avez de la chance que personne ne vous soit rentré dedans ! Savez-vous quel est la durée de vie de quelqu’un en panne sur le péri-phérique ?

Encore le machisme des hommes !

S’ils avaient su que lorsque ma voiture était tombée en panne, mes feux de détresse ne fonctionnaient plus et que votre présence d’esprit et votre dévouement m’avaient sauvé la vie, auraient-ils vociféré de la sorte ? Peut-être…

De toutes les façons, tout a été si rapide que dans le feu de l’action, je n’ai même pas eu le temps de vous remercier et de vous exprimer toute ma gratitude. Alors, aujourd’hui je vous écris pour vous dire, du fond du cœur un grand merci.



0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Histoires de points de vue

« Quoi ? Comment ça ? Mais c’est quoi ce bordel ? A quoi tu sers depuis tout ce temps, si tu n’es pas capable de changer le monde ? Je te laisse gérer pendant que je m’occupe des gosses et c’est ça qu

Madame,

Je ne vous connais pas mais j’aurai aimé vous écrire ce petit mot, un petit mot de cinq lettres pour exprimer ma gratitude, ce mot que l’on utilise souvent n’est pas forcement celui auquel vous pensez

Le festin

Et bien merci pour le repas. Je crois que vous m’avez servi à peu près tout ce que je n’aime pas. Ah pardon, je déteste le caviar avec du citron et là je dois dire que vous n’avez pas mis de citro