• Monique Derrien

Monsieur Noël,

Mis à jour : il y a un jour

Vous vous demanderez certainement pourquoi, MOI, le célèbre astrologue, je prends la plume pour vous écrire.

J'aurais pu, j'aurais dû prévoir la catastrophe qui allait s'abattre sur le pays.

J'ai vu mais j'en ai sous-estimé l'ampleur.

A présent, je me sens démuni et toutes mes capacités en médecine, en pharmacie ne me sont d'aucun secours.

La peste s'insinue dans les rues, pénètre dans les foyers tuant enfants, familles entières. Je ne peux m'empêcher de faire le rapprochement avec l'ancien testament, ce passage dans lequel Moïse force pharaon à libérer les juifs.

Qu'avons-nous fait ? Avons nous tant dévié qu'il nous faut vivre une telle épidémie ?

Monsieur Noël, pouvez-vous m'aider ?

Est-il en mon pouvoir de ramener un certain équilibre ? Je me sens si désarmé. J'ai mal face à tous ces gens qui meurent.

Vous savez que je suis intervenu auprès de Catherine de Médicis.

J'attendais d'elle qu'elle prenne des mesures réfléchies, cohérentes. Malheureusement, elle découvre, cherche, tâtonne. Pendant ce temps, la peste fait des ravages.

Monsieur Noël, sauvez-nous !

On s'accorde à parler de la magie de Noël.

Je crois que nous, pauvres humains déconnectés de la face magique de la vie, n'avons plus de solution. Ne l'avons nous pas tuée à ne plus y croire ? Avons-nous tant déplacé nos valeurs que nous nous en sommes définitivement coupés ?

Moi, je crois que la magie continue à exister au fond de chacun de nous. Il suffirait d'un rien pour la faire revivre.

Ce rien là, vous, Monsieur Noël, pouvez-vous nous l'offrir, comme une seconde chance ?

Merci.

Votre humble serviteur.

9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Acte de foie

Mon Dieu, donne moi la force d'aider tous ces pauvres gens. Ils sont là, sans foyer, sans rien à manger. Les enfants s'accrochent aux vêtements de leurs mères. Il fait si froid dehors. J'ai honte d'av

Mon vœu le plus cher

Mon souhait le plus cher : partir loin. Le Japon peut-être. Nous en avions souvent parlé ensemble. C’était un rêve pour nous deux. Enfin je vais bientôt sortir, avec une remise de peine. Toutes les at

© 2016 Écrirensemble site officiel