• ...

Partir enfin… !

de Danièle

Enfin, sortir de ce confinement !! Je reconnais qu'il a été plus prudent de ne pas sortir impunément pendant cette période inédite. Faire la cuisine, écouter la radio, je le supporte un certain temps, mais là n'est pas ma nature. Au début, de nombreuses occupations ont meublé ces temps ennuyeux, avec une sorte de frénésie : laver des rideaux trop longtemps négligés, regarder films et séries recommandés par les amis etc. Enfin ce voyage remis par nécessité se concrétise : un extraordinaire itinéraire à travers le Maroc, parcours organisé par notre ami Kugler. vivant à Marrakech depuis une vingtaine d'années. Nous avons loué un minibus avec toit ouvrant et pivotant et je suis ravie que tous nos amis aient répondu présents à ce voyage, encore quelque peu traumatisés par cette longue période de confinement : Kleiman, Miep, Peter, Bep, et même le docteur Van Daan épuisé par les heures de soin prodiguées en hôpital. Le clou du voyage, après avoir visité les magnifiques Villes Impériales est cette étape à travers le désert aujourd'hui . Éveillée de très bonne heure par un rayon de soleil traversant le tissu léger de ma tente, la joie m'envahit, bonheur retrouvé au sein d'une nature sereine et vivante : crissement imperceptible des grains de sable,froissement d'ailes, légers cris d'animaux invisibles. La vie irradie de toute part même dans ce silence et tous mes sens aiguisés oublient cette période mortifère passée. Le voyage continue avec ses découvertes oh combien enrichissantes et étonnantes... Chaque minute,chaque jour apporte son lot de petits bonheurs dignes de vivre avec un grand V... Vive la vie, la vraie vie enfin retrouvée !

Danièle Juin 2020

Posts récents

Voir tout

La libération des gloups

d'Anne Ballner Ils sont partis, j’en suis certain. Les seuls signes de leur présence sont sonores et répétés. Ils ponctuent la journée d’une présence envahissante, menaçante. Bruit de chenilles des ch

La double évasion

de Martine Kahan Cela fait quelques temps que je suis dans cette maison de retraite. C’est pour moi, une seconde prison. J’occupe la même chambre que Mme Bep Vosky, nous sommes d’ailleurs arrivées en

© 2016 Écrirensemble site officiel