• ...

Prendre un enfant par la main

de Raphaël Kahan

- Sébastien, donne-moi la main pour traverser.

Il lui saisit la main en parlant.

- Papa, arrête, tu me fais mal maintenant !

- Je te lâcherai bientôt, de l’autre côté.

- Allez, s’il te plait ma main, attend…

- Ne m’oblige pas à me fâcher.

Tu sais comment tout va se terminer.

- Mais pas besoin, je suis un grand.

- N’essaie surtout pas de te sauver.

- Ta main m’empêche de me sentir libéré.

Je me sens captif, lié, reclus, emprisonné.

- Tes paroles ne sont vraiment pas sensées.

Je lâcherai quand tu seras en sécurité.

- C’est ridicule je me sens très bien.

- Parce que je te tiens la main ?

- Tu m’empêche de m’épanouir, me développer.

- Tu veux toujours avoir le dernier mot.

- J’ai besoin de ne pas être contraint.

- Tu deviens vraiment très insolent mon vilain.

J’en ai vraiment plein le dos

- Si je dis ce que je pense

Je deviens de suite un sale galopin

- On arrive de l’autre côté du chemin.

- Mais tout ça n’a pas de sens.

- Ce n’était pas si difficile tu vois.

- Pour moi c’était un vrai calvaire.

- La cause, ta main que je serre ?

- Je serais aussi resté près de toi.

Mais tu ne sembles pas le croire

- Alors ça ne change rien du coup.

- Mais au contraire papa ça change tout.

- Je ne pensais pas faire autant d’histoires.

En prenant un enfant par la main.

- J’ai besoin que tu me fasses confiance.

- Tu me surprends beaucoup par ton assurance.

- Alors, papa, tu ne recommenceras pas demain !



© 2016 Écrirensemble site officiel