• ...

Tout ça pour ça !

de Fatima Jacques


Père, mère ils quittèrent sans un regret. Pour fuir la misère, ils tentèrent tout Rien à perdre, à gagner, ils avançaient. Contre peur, angoisse et insomnie, ils luttaient. Des droits et la démocratie, ils convoitaient. De protection et de travailler, ils rêvaient. Contre vents et marées, ils sont arrivés. La terre promise qu’ils foulent au pied. Malgré les violences et fatigue, ils espéraient. Que trouvent ces oisillons tombés du nid ? Suspicion, méfiance, camp de réfugiés sans papier. Du travail non, apprendre à parler français oui ! Se défendre et être accompagnés, par qui ? Pléthore de foyers, d’associations s’organisent pour eux. Trimbalés de l’un à l’autre, ils s’adaptent. Ils apprennent à résister, attendre et durer. Avec patience, ils écoutent les jours heureux. S’accrochent, obtiennent parfois le sésame de séjour Leur permettant de s’insérer et travailler toujours. Vendre des grigris, Tour Eiffel à Paris. S’éreinter, faire vivre la famille là-bas. Sacrifier leur jeunesse, leur insouciance sans cri. Qui l’eût cru ? Tout ça pour ça !



© 2016 Écrirensemble site officiel