• Michèle Sartout

A tire d’aile

Toute sa vie

Elle a couru à perdre haleine,

Pour fuir la peur du lendemain.

Elle a nagé entre deux eaux

Pour tromper les pervers et les narcissiques.

Elle a connu le mal de vivre,

Et le vertige des profondeurs.

Un jour elle s’est arrêtée,

Essoufflée, hagarde.

Elle a entendu le vent,

Et le crissement des feuilles mortes sous ses pas.

Les grues cendrées ont traversé le ciel,

Elle a déployé ses ailes,

A voulu s’enfuir vers une lointaine destination.

Mais elle s’est souvenue

De ses amis, de ses amants,

Du désir de l’autre

Qui fait battre le cœur,

De tous ces petits riens

Qui redonnent gout à la vie.

Ce quelque chose ou quelqu’un

Venu de loin

Qui nous effleure avec douceur

Dans la velléité de l’aube,

Pour nous annoncer que toujours

Le monde recommence.




2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Père Noël !

Cher Père Noël , Ma lettre va peut-être vous surprendre en cet hiver d'une année palindrome plus néfaste que sereine... J'ai longtemps cru en vous et mélangé dans mon esprit enfantin et naïf le petit

© 2016 Écrirensemble site officiel