• Anne Ballner

Baume au coeur

Quoi de plus réconfortant que le retour du printemps. Le merle chante à nouveau, les jacinthes embaument le jardin. La lumière se fait plus vive, la température plus douce. Mais cela, cela n’arrive qu’une fois par an.

Quoi de plus réconfortant que la confiture de framboise qui, à petits bouillons, envahit de ses effluves toute la maison, le dernier jour d’école avant les grandes vacances. Mais cela, cela n’arrive qu’une fois par à an.

Le meilleur baume au cœur, celui dont le souvenir-même sera apaisant, est la rencontre d’un ami. Le retrouver, parfois après une longue absence et parler de tout, de soi et des autres, comme si

l’on s’était quitté la veille.

Comme disait la chanson: «  Avoir un bon copain, voilà ce qu’il y a de meilleur au monde... On rit de ses chagrins quand on possède un bon copain. »

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Pile à l'aurore

C’est un travail d’équipe, vous comprenez ça ? Si il y en a un qui manque, on ne peut pas commencer. Vous devez être là tous les matins, ensemble, à l’aurore. Non ce n’est pas à moi de vous dire l’heu

"Rabolliot" à la façon de Maurice Genevoix

Ah ces longues nuits d'automne... La grande paix vigilante des nuits... L'épaisseur duveteuse de l'édredon a tenu ses promesses. Je me blottis dans un cocon de chaleur. Une chouette chevêche passe au-

© 2016 Écrirensemble site officiel