• ...

jour 56 - Renaissance…

©Michaël Gonnet D'où vient l'inertie que l'on porte et qui fait de nos corps une masse lourde à lever le matin pour agir ? A l’intérieur de cette masse il y a une vie trépidante, pleine d'envie, une énergie bouillonnante qui veux sortir pour exprimer son vivant. Est-ce l'organique prisonnier du mental prisonnier de l'égo gouverné par les peurs et les gardiens du connu qui nous empêchent les expériences inconnu et nous laissent tomber dans un ressassement indigeste ? Comme un tourbillon sans fin qui n'a pas de sortie où la vitesse d'une névrose s'accélère de jour en jour. Fait quelque chose. N'importe quoi mais fait quelque chose. Quelque chose qui semble te plaire. Quelque chose qui va t’emmener ailleurs. Quelque chose qui pourra te sortir de là. Quelque chose c'est vrai qui t’emmènera dans un endroit que tu ne connais pas, mais quelque chose qui te redonnera aussi tes droits. Tes droits de vivre, tes droits d'avancer, tes droit de créer, tes droits de t'inscrire, tes droits d'être toi car tu as le droit d'être toi ! Ce qui meurt fait de la place à ce qui veut vivre ! Ce qui meurt c'est l'ancien que tu portes en toi ! Dis au revoir à ce que tu connais et bonjour à ce que tu ne connais pas !

© 2016 Écrirensemble site officiel