top of page
  • Monique Derrien

Le tribun

Trois barils composaient une estrade improvisée à la hâte.

Lui, l'étranger, l'homme révolté, il était là, dressé, puissant, haranguant la foule avec talent. Des épées de soleil terrassaient la place où la foule s'était rassemblée.

« N'ayez plus peur, c'est la condition... Relevez le front... Jetez votre bâillon et criez avec moi. »

Il prônait la révolte, le combat, la liberté.

Eux se méfiaient et si bien sûr ils avaient très peur pour leur vie, celle de leurs familles, pour leur pays. Ce n'était que de pauvres gens accablés par la chaleur de l'été, impuissants face aux événements, se protégeant de la foudre lancée telle des flèches par l'orateur.

Seuls les justes de Tipaza le suivraient, mais pauvres de nous que fallait-il souhaiter ? La chute des envahisseurs ou les noces harmonieuses entre eux et nous et était-ce possible ?

Les familles étaient partagées, se déchiraient. Que pouvait-on attendre d'un pays déjà divisé, en lutte ?

Fuir, fuir cette place, le charisme de cet homme, cette colère qui gronde, la folie qui gagne chacun, le goût du sang qui semble se répandre.

Je sais que combattre l'injustice pour plus de liberté se fait souvent dans la violence mais je ne suis pas armée.

Ma résistance passe par l'amour de mon pays, de son unique beauté.

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Point de vue ”L’oreille bandée” Van Gogh

d’après Joconde jusqu’à cent Point de vue du Hare Krishna Hare Krishna, adorez-moi mes amis, je suis votre Gourou, écoutez mes chants, dansez sur mes pas, et l’illumination viendra en vous. Comme Van

Brèves de plage

Ce galet en forme de cœur, posé sur ma table, me ramène inlassablement sur la plage d’une ville balnéaire de Bretagne où j’ai passé quelques jours cet été. J’avais réservé une chambre, un peu par ha

”Fée des Voeux… c’est bon pour la santé”

Allo, allo Bonjour ou bonsoir, C’est moi Dorothy Ebrard, avec un ”E” Fée de mon état. Gardez votre sang froid, Hâtez-vous de vous asseoir. Invitée volontaire, Je viens exaucer, via ce modeste abécédai

Hozzászólások


bottom of page