• ...

jour 10 - Et au bout ?

de Anne Ballner

On en a pris encore pour deux semaines fermes. Il fallait s’y attendre, il n’y aura pas de remise de peine, elle peut même être allongée. Cette fois, pas pour cause de comportement irresponsable. Les violences conjugales ont augmenté de trente pour-cents d’après la police. Il est évident que ce chiffre est largement sous-estimé. Imaginez aller en douce, si on peut parler de douceur, porter plainte au commissariat ou à la gendarmerie à moins d’un kilomètre de chez vous. Puis revenir dans l’heure, sans les courses à la maison. Les optimistes espèrent un baby-boom pour Noël. Laissons-les rêver. Alors au bout du confinement, du cloisonnement, de la réclusion, les victimes directes et collatérales seront nombreuses. Les séquelles seront profondes et durables. Seul point positif visible à ce jour, la solidarité et le désir d’aider qui sont apparus, rares et proportionnels à la gravité du moment. Il faudra tout faire pour les entretenir.




Posts récents

Voir tout

jour 56 - Renaissance…

©Michaël Gonnet D'où vient l'inertie que l'on porte et qui fait de nos corps une masse lourde à lever le matin pour agir ? A l’intérieur de cette masse il y a une vie trépidante, pleine d'envie, une

© 2016 Écrirensemble site officiel