• ...

jour 4 - Masque

de Anne Ballner Un cas suspect à la maison. Ses symptômes, perte du goût et de l’odorat. C’est Corona qui attaquerait les neurones liés à ces sens. C’est insensé, réversible heureusement. On l’isole, le surveille, le cajole à distance. Alors, pour éviter que plus de monde perde l’odorat, je me confectionne un masque, au cas où je serais touchée par Corona. Asymptomatique mais désormais apôtre de Corona. Vite, le frigo est vide. Je dois sortir et pour cela me couvrir. Faisons les choses bien. Un tuto de masque édité par un CHU. Couper, piquer et enfin essayer. Un énorme bec de canard à fleurs rouges ! Ridicule, insortortable ! Et pourtant le sens civique l’emporte sur le sens du ridicule. Le premier qui rigole, je lui lance : «  Il y a sans doute un cas positif chez moi. Si vous voulez, j’enlève mon masque et on en parle. »



Posts récents

Voir tout

jour 56 - Renaissance…

©Michaël Gonnet D'où vient l'inertie que l'on porte et qui fait de nos corps une masse lourde à lever le matin pour agir ? A l’intérieur de cette masse il y a une vie trépidante, pleine d'envie, une

© 2016 Écrirensemble site officiel