• ...

Sans titre

de Dominique Marty


Je marche toute seule le long d'la ligne de chemin de fer... pour éviter encore une nuit blanche. Un p'tit air me revient en tête... pa dou di dou... pa dou di da... je ne me souviens plus très bien d'où il vient et pourquoi il m’obsède. Est-ce que cela s'est passé un dimanche ou bien peut-être au bal du samedi soir... non je ne me souviens plus très bien et pourtant je sens que c'est lié à un petit bonheur ou peut-être un grand après tout. "C'est vrai qu'une chanson, ça s'oublie comme le reste." Comme le reste... mais avant l'oubli, il y a la souffrance, la colère... et dans ces moments là, la vie n'est pas toujours rose. Dans ma tête tout se mélange et j'aimerais y voir plus clair... pa dou di dou... qui s'est lassé de l'autre le premier... pa dou di da ... comme le dit le vieux Georges "il n'y a pas d'amour heureux", en y repensant, je souris... pa dou di dou... pa dou di da. Je tire le fil de mes souvenirs et petit à petit les choses se remettent en place sur cet air obsédant. Son prénom... la couleur de ses yeux... ses sourires... ses caresses... ses baisers... oui tout me revient. Que j'aime cette histoire même si, même si... non, essayons de ne plus y penser ou plutôt de la regarder avec une certaine distance et bienveillance. J'éclate de rire en donnant des coups de pied dans une petite boîte en fer.

© 2016 Écrirensemble site officiel