• ...

Confinement, jour infini ou Le jeu de la marelle nominal

de Lorette

1,2 ,3, Ligne de fuite Lignes non fuyantes, lignes de face, ligne principale, ligne horizontale, horizon. 4, 5 ,6, Point de fuite, point imaginaire ou se rejoignent à l’infini les lignes fuyantes. 7,8,9, Deleuze Créer c’est produire des lignes. Il y a des lignes souples, porteuses de micro devenirs et de folies secrètes et qui permettent une autre politique que la politique majoritaire. 10 Felix Guattari Lignes de fuite « pour un autre monde des possibles » 11, 12,13 J’ai regardé mes pieds et je m’en suis allée tout à mon aise sur la fuite de la déprise. 1,2,3 Et je reviens en arrière sur la ligne de la parrhèsia. 4,5,6 J’ai perdu le fil mais j’ai l’écheveau en mains et je déroule le temps sans fin. 7 ,8,9 Un jour tout neuf qui caquette Caqueter : tenir des propos sans intérêts mais aussi glousser. 10,11,12 Je vous aime tous et vous caresse d’une voix douce 13,14,15 Je sors de ma coquille et je m’éparpille Et le temps qui grince…… 16,17,18 Partage d’intimité en territoires inconnus : Je façonne le temps comme une pièce d’argile : Il s’étire, se recroqueville, se pelotonne et ronronne. Et parfois il bruit. 19,20,21 Tout est trop loin La solitude improbable Un peu comme le chagrin. 5,6,7 Je me fourvoie Mais où est donc l’ordre des choses ? Je me promène dans les mots, rencontres éphémères …. 9,10,11 Mais pourquoi pas le mensonge ? De la ligne de fuite à l’illusion en passant par l’horizon. Il n’y a aucune contradiction entre la ligne de fuite et le point de fuite, seulement un point de jonction. 20,30,40 Sauter le pont Ecrire enfin, retrouver la pensée fertile, les mots et le sens de l’être. 100 Le néant 1 000 Le délire Les pies qui se chamaillent sur le toit, une pluie qui tombe, un œil qui s’ouvre, Le chat qui sort ses griffes, l’ennemi invisible qui rode, nous menace, et nous lance des passerelles pour construire un autre temps. Je ne sais plus compter, je ne sais plus parler, mes pensées sont comme des pates à modeler que triturent des mains de musicien. Il y a comme une errance de l’univers. 1100 Je vole, je m’envole, je percute, je chute, herbes folles et parachute : Le papillon rigole, le scarabée frétille, et dans le ciel la lune. 1, In fine : désigne les dernières lignes d’un paragraphe, d’un chapitre. Point à la ligne , espace ouvert .

Posts récents

Voir tout

Première Pêche

de Anne Ballner Au pied des falaises, sur la petite plage de galets, il fallait attendre le mois de juillet pour le premier bain. La plage serait alors surveillée, l’eau aurait atteint une températur

Les confins

d'Hélène Courvoisier Ils avaient choisi une nuit sans lune. Parsiphone avait mis ses plus belles plumes, celles que les étoiles suffisent à faire scintiller. Ses pattes s’ancraient au sol et ses yeux

Au nom du soldat inconnu

de Monique M. C’est décidé, il ne se rendra pas à l’invitation. Maintenant que son grand père est parti, il va rompre avec la tradition. Emmené très jeune sous les jambes de la grande arche au nom du

© 2016 Écrirensemble site officiel