• Isabelle Vier

Les jeux de langage


Isabelle Vier


Ecoute le silence

J'écoute je me tais

Je me tais pour écouter,

Je me tais parce que j'écoute

Si je ne me tais pas je n'écoute plus.

J’écoute, je respire

Je respire le vide, l’espace

Je respire parce que je vis

Je ne respire pas, je ne vis plus.

J’écoute, je vois

Je vois un grand lac en Finlande

Je vois intra-utérin

Mais je ne vois pas son visage

J’écoute, j’entends

J’entends ma Muse

Je l’entends parce que j’écoute

Si je n’écoute pas, je ne l’entends plus.

J’écoute, je sens

Je sens la fraicheur mouillée

Je sens parce que c’est jaune

Si je ne sens pas je ne comprends plus.

J’écoute, je le nomme

Je le nomme Uranus

Je le nomme parce qu’il n’a pas de nom

Si je ne le nomme pas il reste le silence.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Histoires de points de vue

« Quoi ? Comment ça ? Mais c’est quoi ce bordel ? A quoi tu sers depuis tout ce temps, si tu n’es pas capable de changer le monde ? Je te laisse gérer pendant que je m’occupe des gosses et c’est ça qu

Madame,

Je ne vous connais pas mais j’aurai aimé vous écrire ce petit mot, un petit mot de cinq lettres pour exprimer ma gratitude, ce mot que l’on utilise souvent n’est pas forcement celui auquel vous pensez

Lettre à mon ange gardien

Chère Madame, Je ne sais pas si cette lettre vous parviendra mais je tenais absolument à vous remercier pour le gage que vous avez donné à l’humanité en venant à mon secours, l’autre jour sur le périp