• Martha Lavoue

Les Lunatiques : n° 1

Le début de la fin

Un jour, la lune commença à se lézarder. Ce sont d’abord

les astronomes qui remarquèrent quelques craquelures, puis le monde

entier put les observer à l’œil nu. Au bout d’une semaine, il fallut se rendre à l’évidence : la lune était un œuf, et elle était sur le point d’éclore.

Un peu d’histoire

A travers toute l’histoire de l’humanité, bien de légendes et des fantasmes furent inspirés par la lune. Les grecs et les hindous pensaient qu’elle était la maison des morts. Pour les Indiens d’Alaska, elle était la sœur du soleil. Dans la Chine antique, la lune était une fille bannie pour avoir volé la pillule de l’immor-talité. Certains y voyait le visage d’un homme, ou même d’un fromage vert ! Mais jamais, au grand jamais, l’on avait pensé qu’elle était un œuf ! Les hommes avaient déjà envoyé des astronautes sur la lune, marcher sur sa surface et collecter des échantillons (qui ne ressem-blaient pas d’ailleurs à une coquille d’œuf). Peut-être si on y avait envoyé une femme, elle aurait pu déceler de la vie loin sous sa surface ? Mais ça, on ne le saura jamais.

Un œuf peut être pondu par un insecte, un reptile, ou quelques rares mammifères terriens, mais ne dépasse jamais un poids de 3kg, le record absolu pour un œuf d’autruche. Donc cet-œuf là venait forcé-ment d’ailleurs.

Réactions en chaîne

Evidemment, la nouvelle de l’éclosion de la lune sema la panique et la peur. Et la peur pousse à inventer des complots encore plus

incroyables que ce que l’on était en train d’observer.

On tentait d’imaginer ce qui allait en sortir : un genre de monstre, un dinosaure extra-terrestre, qui allait descendre sur terre pour la

détruire ?Et les morceaux de coquilles allaient se répandre dans l’espace, s’ajoutant aux nombreux déchets déjà en orbite autour de la terre.

Optimiste ou pessimiste ?

Les optimistes osaient suggérer que la coquille était peut-être vide. Mais c’était peu probable car quelque chose la faisait bouger de l’intérieur.

Peut-être pouvait-on décrocher la lune afin de la ramener sur terre pour l’examiner avant la fin de l’éclosion ?

Les plus peureux se demandaient si on avait le temps de se préparer pour partir vers la planète Mars. Mais le délai pour toutes ces

solutions semblait bien trop juste…

Quoi faire ?

Pour une fois, tous les pays du globe se mirent rapidement d’accord pour faire une réunion d’urgence.

Vu la gravité de la situation, une décision fut prise unanimement : il fallait consulter le « Malenteneur », celui qui pouvait nommer la teneur de la valeur absolue, donc la réponse à tout problème afin d’éviter une catamorphose.

- - - - - - - - - - - - - - -- - - - - - -

Lisez le prochaine épisode de votre feuilleton « Les lunatiques » la semaine prochaine dans votre journal bien-aimé !

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Oscar

Le Verre Rouge

A cette époque là, un verre rouge (il y en avait peut-être eu d'autres mais ils avaient disparus au fil des années) trônait majestueusement dans la vitrine de la desserte, au milieu d'autres plus mode

Le tableau évolutif

Elle entra dans l'agence de voyages temporels et demanda un billet pour le XVI siècle. Plus personne n'entendit parler d'elle, mais un jour, dans un musée viennois, un visiteur crut voir un nouveau pe