• Sylvie Dumas

Mots interdits

Mis à jour : avr. 28

- Votre nom Noémie

- Noémie, Monsieur, vous l’avez dit.

- Votre nom de famille ?!

- Noémie Monsieur.

- Votre nom c’est Noémie ?

- Oui, Monsi…

- Perdu ! Vous avez dit “oui” ! Suivant.


Un autre monsieur entre, croisant la dame qui sort.


- Bien le bonjour Monsieur. Asseyez-vous. On vous a expliqué le principe de l’entretien?

- Je, je, je, je… suis prêt

- C’est parti. Vous avez des enfants ?

- Pas encore. Mais ça, ça, ça, ça, ça… ne saurait tarder.

- Votre femme est enceinte ?

- Pas… pas… pas pas pas… du tout.

- Vous êtes marié ?

- Pas pour, pour, pour… pour… pour l’instant…

- Alors vous êtes amoureux.

- Heu heu... Oui.

- Ah vous avez dit “oui”. Je vous ai bien eu ! Aurevoir et merci. Au suivant !


Deux hommes s’avancent.


- Attention, une personne à la fois jeune gens. Vous attendez votre tour, il arrivera vite.

- Mais je suis son traducteur.

- Pourquoi ? Il a l’air français.

- Il l’est. C’est sa langue qui ne l’est pas.

- Comprends pas. Il parle le martien ?

- Le langage des signes.

- On je vous arrête tout de suite le traducteur. La maison ne donne pas dans le handicap.

- Mais c’est une obligation légale Monsieur, je vous le rappelle.

- J’ai déjà mon lot. Avec la parité. Diabétiques, hypersensibles anti tétanos, végans mitigés, les Pas-ce-soir-chéri-j’ai-la-migraine… Merci. Vous avez bien vu que c’était un poste de communication verbale ?

- Oui effectivement je...

- Stop. Vous l’avez dit. Perdu. Vous a-vez per-du. Bonne chance ailleurs Messieurs. On recrute dans les monastères et les musées branchés. Votre ami trouvera sûrement son bonheur. Suiiiiiivant !


Une femme se lève.

- Ohohohoh, le suivant est une suivante. Entrez Madame. Lui présentant la chaise. Je vous en prie.

- Sans façon.

- Alors comment allez-vous en cette magnifique matinée d’été ?

- Plutôt, “ça va bien”.

- Pourquoi postulez-vous à ce poste ?

- Je peux être franche ?

- Mais je vous le demande.

- Pour le salaire.

- Voilà une réponse honnête. D’autre raison ?

- La seule que j’ai trouvée.

- Vous connaissez les valeurs de notre entreprise ?

- J’en ai pris connaissance dans la fiche de poste.

- Vous les partagez ?

- Pas vraiment.

- Ça ne vous dérange pas... ?

- ... plus que ça.

- Vous êtes mariée ?

- Depuis longtemps.

- Des enfants ?

- Jamais.

- Française ?

- D’origine.

- Un casier ?

- Verrouillé.

- Votre signe ?

- Bélier.

- Ascendant ?

- Tortue.

- Des passes-temps ?

- Le silence.

- Ponctuelle ?

- Toujours.

- Réservée ?

- Parfois.

- Joueuse non ?

- Vous venez de perdre Monsieur.

- Qu’est-ce-que j’ai dit ?

- Le mot de 3 lettres que je ne prononcerai pas.

- Redites moi ça ?...

- Le mot de 3 lettres que je ne pro…

- Vous l’avez dit Madame.

- Permettez ! Vous l’avez dit avant moi et dans un contexte…

- Vous m’insultez ?

- ... Parce que j’ai dit “con...texte”...

- Vous comprenez vite.

- Ce n’est pas la règle.

- Les règles c’est moi qui l’ai fait.

- Et c’est moi qui les ai. Vous êtes mauvais joueur Monsieur.

- Vous êtes bonne candidate Madame. En vérifiant son portable. Avec un score remarquable d’1 minute et 18 secondes. Vous commencez lundi.

- L’un dit ? et l’autre répond “Non”.



3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Histoires de points de vue

« Quoi ? Comment ça ? Mais c’est quoi ce bordel ? A quoi tu sers depuis tout ce temps, si tu n’es pas capable de changer le monde ? Je te laisse gérer pendant que je m’occupe des gosses et c’est ça qu

Madame,

Je ne vous connais pas mais j’aurai aimé vous écrire ce petit mot, un petit mot de cinq lettres pour exprimer ma gratitude, ce mot que l’on utilise souvent n’est pas forcement celui auquel vous pensez

Lettre à mon ange gardien

Chère Madame, Je ne sais pas si cette lettre vous parviendra mais je tenais absolument à vous remercier pour le gage que vous avez donné à l’humanité en venant à mon secours, l’autre jour sur le périp